Au terrain

En Afrique de l’Ouest, les fablabs francophones regroupés au sein du Reffao, utilisent et adaptent déjà ces solutions open-source à bas-coûts sur leurs territoires, bien moins dotés en infrastructures sanitaires. Ils contribuent ainsi, avec leurs propres moyens, à la lutte contre la pandémie, en soutien de leurs autorités.

Cette carte réalisée par Thomas Sanz, bénévole du Réseau Français des Fablabs, recoupe lieux de soins, fablabs et makers spaces sur la Communauté des Etats d’Afrique de L’Ouest.

  • A Abidjan en Côte d’Ivoire, le BabyLab a fourni à ce jour près de 1500 visières aux personnels soignants et à tous les professionnel·les en contact avec des publics (commerce, forces de sécurité, ambulanciers…), avec une capacité de production de 200 visières / jour.
  • A Dakar au Sénégal, le Senfablab a fabriqué et distribué gratuitement près de 3000 masques de protection aux habitants d’un quartier populaire. Avec les artisans du quartier, des étudiants et des jeunes filles du lycée professionnel voisin, ils ont à ce jour fabriqué et installés dans les espaces publics 30 stations de lavage des mains adaptables (petits et grands modèles). Ces stations sont indispensables dans des quartiers où les revenus des familles ne permettent pas d’acheter du gel hydroalcoolique.
  • A Bamako au Mali, le DoniFab a développé un chatbot (covid-doc) sur l’application whatsapp pour relayer l’information, les mesures prises par le gouvernement et les gestes barrières pour sensibiliser la population, dans leurs langues locales Depuis le 23 avril, près de 30.000 questions ont été posées, avec une utilisation de près de 10 personnes chaque jour. Ils ont enfin développé un modèle de respirateur open source, à partir de plans d’un ingénieur Marocain et ceux diffusés par le MIT. Ils sont aujourd’hui dans la 2eme phase de validation technique avec les autorités de santé, et attendent un test clinique dans un hôpital partenaire pour lancer la production.
  • A Lomé au Togo, une équipe de Makers regroupant plusieurs espaces: EcoTecLab, la start-up TIDD, et M. AKAKPO de L’ENSI ont prototypé un respirateur Artificiel.
  • A Cotonou au Bénin, le BloLab a reçu une commande de 1000 visières de protection du Ministère de la Santé Béninois pour équiper les personnels de santé, et contribuent au développement d’une application de tracking pour faciliter le suivi des contaminations et un premier dépistage, sur la base d’un questionnaire succin.Ces initiatives, dont la liste est loin d’être exhaustive, mettent en évidence la nécessaire réponse collective et les ressources disponibles localement sur les territoires africains, essentielles à mobiliser afin de résoudre cette pandémie mondiale, et soutenir les populations et territoires déjà fragilisés.